Les résultats du 10 décembre

Les pongistes du MTT ont connu des fortunes diverses lors de cette phase aller du championnat

Il est l’heure des bilans. Pour ce dernier week-end de compétition de la phase aller, les pongistes du MTT ont vécu toutes les émotions. Alors qu’elle pouvait espérer une place d’honneur dans la poule A (C) de la Régionale 3, l’équipe fanion du club a connu une petite chute au classement et termine toutefois à une honorable cinquième place sur huit avec 13 points au compteur. Ce résultat final s’explique par la défaite concédée à domicile face au lauréat de ce mini championnat Val d’Ozon (5-9) qui a profité de cette dernière sortie pour assurer sa montée à l’échelon supérieur. Cet échelon de la R3 sera également celui de l’équipe 2 du Meximieux Tennis de Table lors de la phase retour. Les partenaires de Jérôme ont assuré leur montée en triomphant de La Cluse 01HBTT2 (14-4). Cette victoire permet à notre quatuor de terminer à la deuxième place à quatre unités derrière le leader Pont de Vaux (17 pour le MTT contre 21 pour Pont de Vaux). Venu avec la faveur des pronostics, le groupe composé de Jérôme, Baptiste, Tanguy et Félix n’a pas tremblé et a tenu largement son rang sur ce match pour aller chercher la montée en R3. Un grand bravo à eux.

Des défaites qui font descendre la D1 et la D2

Pour les équipes évoluant dans les différents échelons du département, il fallait gagner pour espérer se sauver. Malheureusement les joueurs de D1 et de D2 se sont inclinés et évolueront à l’échelon inférieur durant la deuxième phase de cette saison 2022-2023. Opposé au futur vainqueur de cette poule l’Entente Frans Villeneuve, le groupe de D1 n’a pas réussi l’exploit et s’incline malheureusement sans surprise (16-2). Pour la D2, la frustration est un peu plus grande car l’espoir était permis dans ce choc de la peur. Mais les locaux de Saint-Etienne du Bois se sont imposés (12-6) et assurent leur maintien. Les trois victoires de Stéphane en simple ainsi que le point du double rapporté avec son compère Roger n’ont donc pas suffi à ces quatre éléments qui tenteront de faire rapidement remonter l’équipe qui évoluera à partir de janvier en D3.